intro

Le dessin est au cœur d’une démarche multidisciplinaire qui intègre les technologies numériques, tout en demeurant très attachée au travail de la main,. Le dessin y est entrepris en tant qu’art autonome et son champ y est prolongé dans des formes hybrides expérimentales, conjuguant le fait main à l’imagerie de synthèse 3D, l’image en mouvement, l’objet sculptural et l’installation.

Les vidéos d’animations de Michel Boulanger sont conçues pour être présentées en salle d’exposition. Elles s’inscrivent dans des corpus d’œuvres formant ensemble avec des dessins, des sculpture ou des installations.  Si certaines œuvres, adoptent une forme cinématographique, la plupart empruntent une syntaxe adaptée au contexte d’exposition. Les séquences sont alors plus courtes, formant des boucles, sans début ni fin, convenant à la déambulation des visiteurs.

L’installation et la sculpture sont entrepris comme prolongement du dessin dans l’espace. Par leur graphisme et leurs effets de trompe-l’œil, ces œuvres occupent la frontière entre le lieu physique de la salle accueillant le visiteur et l’espace simulé de l’image. Leurs dimensions immersives impliquent l’examen de ce qui est perçu par le regardeur. durant son déplacement.